Promotion pour les nouveaux clients: profitez de 33% sur bexio jusqu'au 29.2. Code: bx33

Les amortissements expliqués simplement

Si vous achetez un bien pour votre entreprise (une machine ou un véhicule, par exemple), la valeur de celui-ci diminue au fil des ans en raison de son usure. Cette perte de valeur annuelle est mise en évidence et prise en compte dans la comptabilité par le biais des amortissements. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les amortissements, les différentes méthodes d’amortissement, leur comptabilisation et plus encore!

Utilisez notre programme de comptabilité avec l'intégration Accrio pour calculer les amortissements en quelques clics et les transférer dans votre comptabilité. En savoir plus sur la comptabilité des immobilisations.

Blue lightbulb with green shine idea

A quoi renvoient les amortissements?

Les biens de votre entreprise sont sujets à une dépréciation constante planifiée, mais dans certains cas également non planifiée… Un amortissement correspond à l'enregistrement et à la prise en compte de ces pertes de valeur. Il en résulte une diminution du bénéfice de l'entreprise, qui doit par conséquent payer moins d'impôt sur le bénéfice.

Les amortissements expliqués à l'aide d'un exemple simple

Une entreprise fait l'acquisition d'un nouvel actif, une machine par exemple, d'une valeur de CHF 30'000. La machine est une immobilisation corporelle qui va être utilisée sur le long terme dans l'entreprise. Les immobilisations corporelles font partie des actifs immobilisés et se trouvent à l'actif du bilan.

Au cours des trois prochaines années, la machine sera utilisée dans l'entreprise et perdra donc de la valeur. Une question se pose alors: comment enregistrer correctement cette perte de valeur dans la comptabilité? C'est précisément à ce processus visant à enregistrer et comptabiliser la perte de valeur sur la durée d'utilisation prévue que renvoie l'amortissement.

Les coûts d'acquisition ou de fabrication de l'immobilisation corporelle sont répartis à cet effet de manière régulière (linéaire) ou par ordre décroissant (dégressif) sur les exercices comptables. Dans le bilan de clôture et le compte de résultat, notre exemple se présenterait à peu près comme suit:

BILANCOMPTE DE RÉSULTAT
LiquiditésImmobilisations corporellesFonds propresRevenusCharge
Achat-30 000+30 000
à partir de l’année 1-10 000-10 000+10 000
à partir de l’année 2-10 000-10 000+10 000
à partir de l’année 3-10 000-10 000+10 000

Étant donné que les amortissements sont comptabilisés comme des charges d'exploitation, les bénéfices de l'entreprise diminuent. Cela signifie que l'entreprise peut réduire sa charge fiscale.

Quels types de dépréciations peuvent faire l'objet d'un amortissement?

Plusieurs types de pertes de valeur peuvent être amortis. Ceux-ci incluent notamment la dégradation et l'usure liées au temps ou l'utilisation, la perte de valeur due aux conditions météorologiques, à l’évolution technique ou l’évolution de la demande, ou encore à l'expiration des droits de propriété ou d'utilisation.

On distingue les amortissements planifiés des amortissements non planifiés:

Amortissement planifié

Dans le cas d'un actif immobilisé amortissable, la perte de valeur est généralement prévisible ou planifiée. L'usure due à l'utilisation ou les dépréciations dues aux intempéries en sont des exemples typiques.

Dans un cas de ce type, il s'agit d'une dépréciation planifiée: on établit alors un plan d'amortissement dans lequel on enregistre les frais d’acquisition ou de production, la durée de vie estimée et la méthode d'amortissement.

Two large diggers on muddy ground
Ill.: Les machines s'usent avec le temps et sont donc amorties selon un plan d'amortissement.

Amortissement non planifié

Dans le cas d’une dégradation due à des catastrophes naturelles, des vices cachés, des accidents ou d’autres problèmes imprévus, on parle d'une dépréciation non planifiée.

Les dépréciations non planifiées ne sont pas incluses dans le plan d'amortissement. Dans ce type de cas, il est donc nécessaire d’enregistrer un amortissement non planifié. La nouvelle valeur diminuée du bien sert alors de base pour calculer les nouveaux montants amortissables dans le plan d'amortissement.

Dark storm over desert like landscape with electricity poles
Ill.: Les dépréciations dues à des catastrophes naturelles sont amorties de manière exceptionnelle.

Quelles sont les méthodes d'amortissement?

La comptabilisation d’un amortissement peut se faire selon deux méthodes différentes:

Amortissement linéaire

Dans le cas d'un amortissement linéaire, la perte de valeur de l'actif est répartie chaque année de manière égale. Les coûts d’acquisition ou de production du bien peuvent ainsi être répartis facilement et de manière uniforme sur les années au cours desquelles il va être utilisé.

Exemple: Une machine est achetée pour un montant de CHF 30'000 et doit être utilisée pendant 5 ans. Le plan d'amortissement se présentera dans ce cas comme suit:

AnnéeMontant de l’amortissementValeur résiduelle
16 000 CHF(30 000 CHF - 6 000 CHF =) 24 000 CHF
26 000 CHF(24 000 CHF - 6 000 CHF =) 18 000 CHF
36 000 CHF12 000 CHF
46 000 CHF6 000 CHF
56 000 CHFCHF 0

Chaque année, vous amortissez CHF 6'000: la première année, CHF 6'000 sont déduits du prix d'achat de CHF 30'000; à partir de la deuxième année, CHF 6'000 sont déduits de la valeur comptable résiduelle de l'année précédente.

Amortissement dégressif

Dans le cas d'un amortissement dégressif, le montant de l'amortissement change d’une année à l’autre. Ces montants diminuent chaque année.

Exemple: Une machine est achetée pour un montant de CHF 30'000 et doit être utilisée pendant 5 ans. L’amortissement est réduit au taux de 40% (taux légal prévu pour ce type d’immobilisation corporelle). Le plan d'amortissement se présentera dans ce cas comme suit:

AnnéeMontant de l’amortissementValeur résiduelle
1(30'000 CHF * 0,4 =) 12'000 CHF(30'000 CHF - 12'000 CHF =) 18'000 CHF
2(CHF 18'000 * 0,4 =) 7'200 CHF(18'000 CHF - 7'200 CHF =) 10'800 CHF
34'320 CHF6'480 CHF
42'592 CHF3'888 CHF
51'555,2 CHF2'332,8 CHF
62'332,8 CHF0 CHF

La première année, on multiplie les coûts d’acquisition par le facteur de dégressivité pour obtenir le montant de l’amortissement. À partir de la deuxième année, on multiplie la valeur comptable résiduelle par le facteur de dégressivité pour obtenir le montant de l'amortissement correspondant. La dernière année, la valeur comptable résiduelle totale de l'année précédente est amortie dans sa totalité.

Comptabiliser les amortissements

Un amortissement peut être comptabilisé de deux manières: par comptabilisation directe ou indirecte.

Amortissement direct

En cas d'amortissement direct, la dépréciation est déduite de la valeur de l'actif (immobilisation corporelle - perte de valeur = amortissement). On déduit le montant de l'amortissement du compte d'immobilisation correspondant.

Exemple d'écriture: Compte Amortissement sur machines vers Compte machines.

Amortissement indirect

L’immobilisation corporelle est amortie indirectement par le biais d'une correction de valeur. Vous l'inscrivez au passif du bilan.

Exemple d'écriture: Amortissement d’immobilisations vers Correction de valeur d’immobilisations.

Date de début et de fin d’un amortissement

Il est également important de connaître la date à laquelle les amortissements sont effectués.

Date de début de l'amortissement

L’amortissement commence à la date d’achat ou de livraison du bien (et à la date de sa première utilisation). En outre, le calcul se fait au mois près.

Exemple: Une entreprise achète une nouvelle machine le 10 avril pour un montant de CHF 30'000. Cette machine sera utilisée pendant 5 ans. L’entreprise doit comptabiliser l’amortissement pour tout le mois d’avril, ainsi que les mois suivants jusqu’à la fin du premier exercice civil ou fiscal (9 mois au total). La première année, l'amortissement s'élève à CHF 4'500 (au pro rata temporis).

Date de fin de l'amortissement

Vous continuez à amortir le bien jusqu'à ce que vous ne l'utilisiez plus, jusqu'à ce que vous le vendiez, qu'il tombe en panne ou que vous le mettiez au rebut, par exemple. Si la machine est totalement amortie après 5 ans d’utilisation, il est bien évidemment possible de continuer à l’utiliser. Dans ce cas, vous continuez à inscrire dans les livres une valeur dite «pour mémoire» de CHF 1.

Automatisez facilement le traitement des amortissements dans bexio

Utilisez le logiciel de comptabilité bexio avec l'intégration Accrio pour automatiser le traitement de vos amortissements en toute simplicité! Saisissez la machine une fois pour toutes, lancez le calcul des amortissements en deux clics à la fin de l'année et transférez le tout vers le logiciel de comptabilité.

Laptop fr dashboard

Questions fréquentes concernant les amortissements

Les amortissements sont-ils des charges ou des coûts?

Les deux. Les amortissements sont des charges dans la mesure où une entreprise «perd» de l'argent lorsqu'un actif perd de la valeur. D'un autre côté, les amortissements sont des coûts puisque cette perte de valeur fait partie des coûts générés lorsque les actifs immobilisés sont utilisés pour fournir des prestations d'exploitation. Dans le compte de résultat, les amortissements réduisent le bénéfice. Dans la comptabilité analytique, les amortissements sont des coûts fixes de la fourniture de prestations.

Les amortissements sont-ils déduits du bénéfice?

Oui. Les amortissements représentent une dépréciation des actifs immobilisés sur leur durée d'utilisation. Dans le compte de résultat, les amortissements sont considérés comme des charges: ils sont déduits du chiffre d'affaires ou des produits, ce qui réduit le bénéfice.

Comment détermine-t-on la valeur que l'on peut amortir?

C'est le Code des obligations suisse (art. 960a) qui fixe le cadre juridique. Vous pouvez amortir de manière linéaire ou dégressive. Dans le cas de l'amortissement linéaire, vous divisez la valeur d'acquisition par la durée d'utilisation, afin d'obtenir le montant annuel de l'amortissement. Avec la méthode dégressive, vous déduisez un pourcentage de la valeur comptable actuelle à titre d'amortissement. La méthode d'amortissement choisie doit être cohérente et contrôlable.

Comment déterminer la durée d'utilisation d'une immobilisation?

Le Code des obligations suisse ne fournit pas de catalogue fixant des durées d'utilisation pour des biens d'investissement spécifiques. Vous pouvez les fixer en vous basant sur des valeurs issues de votre expérience, sur les indications du fabricant ou sur les normes usuelles de la branche. En cas de doute, il est recommandé de choisir une durée d'utilisation estimée de manière conservatrice et plus courte, afin de respecter le principe de prudence.

Testez bexio gratuitement et sans engagement pendant 30 jours

Jugez par vous-même en testant toutes les fonctionnalités de bexio, l'outil de gestion idéal des PME.

Avez-vous encore des questions? Appelez-nous: +41 71 552 00 61
Si vous préférez nous écrire: [email protected]