Les passifs: le côté droit du bilan de la comptabilité suisse

Le bilan d’une entreprise comprend essentiellement des actifs et des passifs devant toujours atteindre le même montant. Les actifs sont sur le côté gauche du bilan et les passifs à droite. Cette présentation permet d’avoir une vue claire des différentes positions..

Le passif comprend uniquement des position de capital. Ce côté passif (à droite) du bilan met notamment l’accent sur la somme de toutes les dettes devant être remboursées par l’entreprise. Les dettes sont ainsi divisées en positions individuelles afin que le comptable ou l’auditeur externe dudit bilan ait un aperçu immédiat de l'encours des dettes de l'entreprise.

Vue d’ensemble du passif : fonds propres et fonds étrangers

Le passif se compose de fonds propres et de fonds étrangers. Les fonds étrangers sont divisés en passif à court et à long terme. Cette répartition vous permet de grossièrement reconnaître la structure de financement relative à une période. La position « Fonds étrangers à court terme » récapitule par exemple les comptes « créanciers », les « dettes bancaires à court terme » et le « compte de régularisation des passifs ». Les comptes sont exécutés au moyen d’écritures qui se répartissent essentiellement en opérations de dépôt et de retrait. Les engagements à long terme comprennent entre autres les positions de « Créance hypothécaire » et de « Dettes bancaires à long terme ». Les délais de paiement de ces positions sont plus étendus que ceux de la dette à court terme. Cette comparaison rend évidents le financement à long ou à court terme et le risque de financement de l’entreprise. Les sommes des comptes respectifs diffèrent selon l’industrie, notamment parce que les grandes entreprises industrielles se refinancent plutôt sur le long terme.

Qu’est-ce qu’une permutation de passifs ?

Qu’est-ce qu’une permutation de passifs ?

Comme son nom l’indique, la permutation de passifs détermine une conversion d’une certaine valeur entre deux comptes passifs. Un exemple illustre simplement cette action : la situation correspond au passif d’une entreprise envers l’un de ses sous-traitants et correspond par conséquent à une dette à court terme. Ce même sous-traitant convertit à présent cette dette en un prêt à long terme et produit ainsi une permutation de passifs. Le total du bilan reste le même, parce que là où augmente une position passive, une autre diminue.

L’échange d’actifs fonctionne de façon analogue à la permutation de passifs, il s’agit simplement de comptes actifs et non passifs.

Les obligations classiques de sociétés, conçues au cours de différentes périodes, sont entre autres considérées comme des fonds étrangers. La base financière des entreprises traditionnelles forme les fonds propres desdites entreprises : c’est pourquoi la comptabilité inclut également les positions de « Réserves légales » et de « Bénéfices ». L’addition des fonds propres et étrangers permet ainsi d’obtenir la somme totale du passif.

Testez bexio pendant 30 jours gratuitement et sans engagement

Entrez votre adresse e-mail et testez gratuitement.