DTA – la procédure d’échange de données sur support magnétique

Entrez votre adresse e-mail et testez gratuitement.

La procédure DTA (procédure d’échange de données sur support magnétique) sert à garantir l’échange sécurisé des données de paiement entre l’entreprise et la banque. Elle permet la transmission de certains types de transactions comme BVR ou de paiements bancaires en francs suisses ou dans des devises étrangères. Le fichier DTA (DTA-file) est établi dans le logiciel comptable d’une entreprise et peut être transmis directement à l’e-banking via une interface correspondante. 

La désignation « procédure d’échange de données sur support magnétique » est historique, vu que les données étaient jadis principalement transmises via des moyens de support physiques comme les disquettes ou les cartes mémoire. Entre-temps, la transmission s’opère la plupart du temps via Internet et sans support physique.

Application de la norme DTA

La procédure DTA est appliquée dans le trafic des paiements des entreprises. Le fichier est créé dans le logiciel comptable de l’entreprise, et est ensuite directement transmis à l’e-banking, via une interface électronique (au moyen d’un upload de fichier). Il s’ensuit que les paiements ne doivent plus être créés dans l’e-banking, mais seulement autorisés.

Structure du format DTA

Sous le format DTA, les types de transactions suivantes (TT) sont possibles :

TT Désignation
826 Paiements BVR
827 Paiements nationaux en CHF
830 Paiements internationaux en CHF et devises étrangères et paiements nationaux en devises étrangères
832 Chèques bancaires en CHF et en devises étrangères
836 Paiements avec IBAN nationaux et internationaux, toutes devises
837 Paiements à des institutions financières nationales et internationales, toutes devises
890    Totalrecord
      

Tous les paiements individuels sont standardisés et enregistrés comme ce qu’on appelle des « records ». Chaque paiement initie la création d’un record propre. Un record est subdivisé en un HEADER et un TEXT. Le tri des paiements se déroule de manière ascendante selon les critères suivants :

  • Date de traitement souhaitée
  • Identification du donneur d’ordre, resp. numéro de référence
  • Clearing bancaire de la banque du donneur d’ordre

Après le dernier paiement, un « totalrecord » reprenant le montant total du fichier (file) doit être enregistré.

Exemple d’un fichier DTA (DTA-file)

Vous pouvez voir, à l’aide de l’exemple suivant, à quoi un « record » peut ressembler :

Exemple d’un fichier DTA (DTA-file)
Source: TriSoft Consulting SÀRL

Vous trouverez plus d’informations détaillées sur la structure et le contenu d’un fichier DTA (DTA-file) dans la documentation de la SA SIX Interbank Clearing « standards et formats DTA ».

Avantages de la procédure DTA

Avantages de la procédure DTA

  • Transmission simple et sécurisée des données de paiement
  • Passation flexible et rapide des données de paiement dans l’e-banking, également quand il y en a un grand nombre
  • Un seul enregistrement des données

Avec le logiciel d’entreprise bexio, vous pouvez enregistrer vos paiements en toute simplicité et ensuite exporter le tout sous forme de fichier DTA. De la sorte, vous évitez la tâche pénible d’enregistrer tous vos paiements en double, dans votre logiciel comptable puis dans votre e-banking. Pour voir à quel point c’est simple et cela vous fait gagner du temps avec bexio, jetez un coup d’œil à cette contribution.

Testez bexio gratuitement et sans engagement pendant 30 jours