La constitution d’une société – ce dont il faut tenir compte

La constitution d’une entreprise exige une perspective et une planification à long terme. Une analyse de marché doit toujours précéder le début d’une activité économique : à qui s’adresse mon produit / mon service et quels canaux de distribution puis-je utiliser ? Cela n’est pas un problème pour les fabricants de produits ménagers et électroniques d’offrir leurs produits au  niveau international, alors qu’un restaurateur, produisant des biens périssables, devra prendre en compte les conditions préalables à la livraison et aux temps de vente de ses produits. La volonté du réseau approprié de l’entreprise de profiter d’un produit ou d’un service doit par conséquent être évaluée et une estimation de la concurrence s’avère enfin nécessaire. Existe-t-il un marché d’éviction ou une exigence ouverte serait-elle ainsi satisfaite ? Cette question détermine également la volonté des investisseurs publics et privés de lever les capitaux nécessaires à la réalisation d’un modèle d’affaires.

Choix de la forme juridique

Il faut choisir une forme juridique afin de créer une entreprise. Mais quelles sont les différences entre ces différentes formes ? Nous allons revenir en détail sur les trois formes juridiques de l’entreprise, à savoir l’entreprise individuelle, la société à responsabilité limitée (SRL) et la société anonyme (SA).

L'entreprise individuelle

  • Convient aux métiers tels que les peintres ou menuisiers, c’est-à-dire les métiers où beaucoup dépend du titulaire
  • Peut être fondée sans grand investissement. L’inscription de l’entreprise individuelle au registre du commerce n’est nécessaire qu'à partir d'un chiffre d'affaires annuel de CHF 100'000.-
  • L'entrepreneur est personnellement responsable des dettes sociales de l’entreprise sur son patrimoine personnel
  • Le nom de l’entreprise doit contenir le nom du fondateur, comme par exemple, « Menuiserie Moser »

La société à responsabilité limitée (SRL)

  • Un capital social minimum de CHF 20'000.- est nécessaire pour la constitution d’une SRL
  • Les fondateurs ne sont pas, comme dans le cas de la SA, responsables des dettes sociales de l’entreprise sur leur patrimoine personnel
  • Comme pour la SA, sont applicables des règles spécifiques obligatoires telles que l’inscription au registre du commerce, une assemblée générale annuelle et un contrôle annuel des comptes par une institution de révision
  • Le nom de l'entreprise doit contenir SRL, comme par exemple, « Menuiserie Moser SRL »

La société anonyme (SA)

SA, SRL ou l'entreprise individuelle : Choix de la forme juridique
  • Risque financier limité : les dettes sociales de la SA ne se basent que sur le capital social de l’entreprise. Seul le capital-action pourrait ainsi être perdu en cas de faillite
  • Le nom de l'entreprise d'une société peut être choisie librement. Des dénominations de fantaisie sont ainsi également possibles (comme par exemple, « Monsieur super menuisier »)
  • Un capital social minimum de CHF 100'000.- est nécessaire pour la constitution d’une SA
  • Différentes règles spécifiques sont applicables à la SA telles que la nécessité d’un conseil d’administration en tant qu'organe dirigeant ou encore la contrôle de comptabilité par une institution de révision
bexio, die Business Software für KMU und Selbstständige

Logiciel de gestion d’entreprise pour fondateur d’entreprise

Peut importe si vous êtes le fondateur d’une société anonyme (SA), d’une société à responsabilité limitée (SRL) ou d’une entreprise individuelle, bexio vous permettra de gérer tous vos contacts, rédiger vos offres et factures et se chargera en toute simplicité de votre comptabilité. Le logiciel suisse de gestion d’entreprise offre ce dont les fondateurs ont besoin pour se lancer et leur laisse ainsi davantage de temps pour se concentrer sur le développement de leur entreprise : Essayez bexio dès à présent pendant 30 jours sans engagement.

Financement du modèle d’affaires

Les besoins de capitaux et les capitaux propres sont essentiels dans l’exploration des possibilités et la répartition du capital propre et des fonds de tiers au sein de la société. L’apport de fonds propres est-il suffisant pour couvrir les nécessités de la fondation de l’entreprise ou y a-t-il nécessité d’investisseurs tiers ? Les chances se voient multipliées d’intégrer les investisseurs dans le modèle d’affaires en tant que partenaires si ces dernier estiment que votre concept est prometteur. Cela comporte en effet plusieurs avantages : en règle générale l'investisseur n’insiste pas pour obtenir un remboursement fixe, mais participe aux bénéfices de l’entreprise. Si ladite entreprise ne devait pas dégager de tels bénéfices dans les premiers temps, chose suffisamment courante, le financier ne fera aucune demande de paiement. Cette approche comporte toutefois le risque d'ingérence de la part de l'investisseur. Il convient par conséquent de préciser dès le départ quelles sont les compétences du financier au sein de l'entreprise. Peut-il agir en tant que fondé de pouvoir ou mandataire commercial ? A-t-il plus précisément le pouvoir d'influencer les opérations quotidiennes de l’entreprise ou sa marge de manœuvre et, si cette dernière existe, se limite-t-elle à un secteur d’activité en particulier ? Il est en règle générale logique de limiter les pouvoirs de tous les partenaires, de sorte qu'une personne ne puisse pas prendre de décision s’avérant être fondamentale pour l'entreprise, comme par exemple la fermeture de l'entreprise ou l’intégration de nouveaux actionnaires.

Recherche de site en fonction du type d’entreprise

L’endroit est déterminé par la clientèle en ce qui concerne les entreprises de services. Une spécialisation plus poussée peut faire en sorte que la clientèle puisse prendre en considération un temps de déplacement plus long pour l’obtention d’un bien ou d’un service particulier. L’offre d’une large gamme de biens et de services peut également pousser à ce résultat parce que le client pourrait ainsi obtenir tous les biens et services dont il a besoin dans un seul endroit. Les grands groupes économiques, fournisseurs et entreprises de transformations de matières premières sont particulièrement intéressés par les voies de transport et l'accès aux transports de charges tels que les trains de marchandises, navires et avions bien développés. Le choix du site dépend par conséquent de l'infrastructure et de la capacité de créer des itinéraires de transport. Le choix des entreprises de transformations de matières premières est souvent limité par la présence naturelle de la matière première. Une centrale hydroélectrique ne peut ainsi être mise en place que là où coule de l'eau. Différents sites potentiellement intéressants doivent ainsi être considérés pour la constitution d’une entreprise dépendant de sa position géographique.

Vous trouverez beaucoup de conseils utiles à la constitution de votre entreprise sur la page d’accueil de gründen.ch.

Essayez bexio dès à présent gratuitement pendant 30 jours sans engagement

Saisissez votre adresse électronique et effectuez dès à présent vos tâches administratives rapidement, simplement et clairementE-Mail-Adresse eingeben und Büroarbeit ab jetzt schnell, einfach und übersichtlich erledigen